Tél.:+32.475.60.85.51
email: info(at)artvideo.be

Synopsis "Le vin des Belges"

« Le vin des Belges », ou quand des passionnés de la vigne et du vin redécouvrent un savoir-faire oublié, celui du soin de la vigne et de l’élevage du vin.

A Emines et Bovesse, dans le Namurois, ils sont voisins et quelques générations les séparent.

Philippe Grafé, éleveur-négociant en vin et Jean-François Baele jeune agriculteur aux commandes de la ferme familiale cultivent des cépages hybrides, reconnus pour leurs résistances aux maladies.

Si Philippe Grafé est précurseur en plantant 10 ha et a eu, il y a dix ans, l’intuition de pouvoir faire des vins nouveaux, le second lui a emboîté le pas et n’a pas craint de diversifier son exploitation en plantant pas moins de 5,3 ha de pieds de vigne.

A Haulchin et Flobecq , dans le Hainaut,  Raymond Leroy et Jean-Philippe Vanstaels ont fait le choix des cépages d’outre- Quiévrain en culture classique.

Si le premier est à la tête de pas moins de 19 ha qu’il transforme en bulles selon la méthode traditionnelle, le second chérit avec tout autant de passion le lopin de 40 ares qui jouxte sa maison en faisant le rêve pas si fou de s’agrandir et élève avec fierté des cépages français à la « belge ».

Et, depuis plus de 15 ans, dans la région de Tirlemont, Hugo Bernar cultive du «  bio sinon rien » avec les nouveaux cépages, tandis que Jean et Justine Galler ont, il y a 5 ans, opté pour les cépages français en biodynamie sur leur coteau de Vaux – Sous - Chèvremont.

                   

Au fil d’un détour par des vignobles historiques, quelques fêtes du vin et le moment tant attendu des vendanges, « Le vin des Belges » témoigne de l’engouement pour ce renouveau de la vigne dans notre petit pays.

C’est tout un univers qui s’anime et intrigue autour d’un produit noble qui peut se boire en toute simplicité, qui fédère et qui rend gai* !

* belgicisme de joyeux.